Le Louvre, mon Louvre – L’Homme au verre de vin

Publié le par Bernard K

Ce tableau visible dans la salle 5 « La peinture en Provence au XVe siècle » est appelé sobrement " L'Homme au verre de vin ". Il date du XVème siècle.  Son auteur est inconnu. Anonyme. Voici ce que  dit Pierre Rosenberg qui fut de 1994 à 2001 président-directeur du musée du Louvre, dans Le Dictionnaire Amoureux du Louvre édité chez Plon, au sujet d’ « Anonyme » :

L'Homme au verre de vin – Anonyme – Paris, France, Musée du Louvre

L'Homme au verre de vin – Anonyme – Paris, France, Musée du Louvre

« Anonyme

           L’artiste le mieux représenté au Louvre. L’immense majorité des œuvres exposées dans les salles du musée sont anonymes. On en ignorera toujours l’auteur. Cela est particulièrement vrai pour les départements antiques (A.É., A.O., A.G.É.R.). On sait cependant fort souvent l’origine géographique et la date d’exécution des pièces présentées au public.

           L’un des exercices favoris des historiens de l’art, en ce qui concerne les temps modernes, consiste à tirer de l’anonymat des œuvres d’art et à leur redonner une paternité. Certaines résistent encore (L’Homme au verre de vin : œuvre bourguignonne, portugaise ou espagnole ?), à d’autres elle a été rendue (La Pietà de Villeneuve-lès-Avignon : Enguerrand Quarton ; le « Maître de Moulins » : Jean Hey ; le « Maître de l’Observance » : Sano di Pietro – cette identification demeure contestée – ; le « Maître du Jugement de Salomon » : Ribera) »

Pierre Rosenberg de l’Académie Française – Le Dictionnaire Amoureux du Louvre – Plon, 2007

A.É. : Antiquités égyptiennes

A .O. : Antiquités orientales

A.G.É.R. : Antiquités grecques, étrusques et romaines

Le Louvre, mon Louvre – L’Homme au verre de vin

Ce qui me fascine dans cette œuvre est le regard de l’homme. Un regard perdu et triste. Il n’est pas avec le peintre, il n’est pas avec nous si nous étions assis en face de lui, il est dans son monde. Un regard tragique.  A qui, à quoi pense-t-il ?  Il boit chez lui, seul. Sa main droite tient son verre plein. L’homme a fini de manger, il vient de remplir à nouveau son verre. Il ne reste plus sur la table, sur le napperon, que le couteau qui a servi à couper le pain et le verre de vin. La carafe n’est pas sur le tableau.  Qui était-il ? Un bourgeois, un commerçant flamant ?

Nous ne le saurons jamais.

C’est à nous d’inventer l’histoire de ce tableau.

Photos  © Bernard-K.Project

Publié dans MUSEES EXPOSITIONS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article