Le Louvre, mon Louvre - Élisabeth Louise Vigée Le Brun

Publié le par Bernard K

« Portrait de la comtesse Skavronskaia, dame d’honneur de Catherine II, impératrice de Russie » - Elisabeth Vigée-Le Brun - Paris France ; Musée du Louvre ; Département des Peintures, Peinture française ; Aile Sully, 2ème étage, salle 52 Elisabeth Vigée-Le Brun

« Portrait de la comtesse Skavronskaia, dame d’honneur de Catherine II, impératrice de Russie » - Elisabeth Vigée-Le Brun - Paris France ; Musée du Louvre ; Département des Peintures, Peinture française ; Aile Sully, 2ème étage, salle 52 Elisabeth Vigée-Le Brun

La première fois que je vis le nom d’Elisabeth Vigée Le Brun fut en regardant ce portrait. Ce n’est Elisabeth Vigée Le Brun représentée sur ce tableau. Il s’agit du portrait de la comtesse Skavronskaia, une dame d’honneur de Catherine II, impératrice de Russie. Elisabeth Vigée Le Brun est le peintre qui fit ce portrait.

« Madame Vigée-Le Brun et sa fille, Jeanne-Lucie, dite Julie » - Elisabeth Vigée-Le Brun - Paris France ; Musée du Louvre ; Département des Peintures, Peinture française ; Aile Sully, 2ème étage, salle 52 Elisabeth Vigée-Le Brun

« Madame Vigée-Le Brun et sa fille, Jeanne-Lucie, dite Julie » - Elisabeth Vigée-Le Brun - Paris France ; Musée du Louvre ; Département des Peintures, Peinture française ; Aile Sully, 2ème étage, salle 52 Elisabeth Vigée-Le Brun

Élisabeth Louise Vigée Le Brun est née à Paris le 16 avril 1755. Elle a été la portraitiste officiel de la Reine de France Marie-Antoinette d’Autriche l’épouse de Louis XVI. Elle a peint également de nombreux membres de la Cour. En octobre 1789 elle fuit la France. Elle se réfugie d’abord en Italie :  Rome, Florence, Naples, Venise. Puis elle part à Vienne, puis en Russie, en Allemagne. Elle rentre en France en 1802, elle s’installe en Angleterre puis en Suisse. Elle meurt à Paris en 1842. Elle a eu une fille Julie qui apparaît dans quelques-uns de ses tableaux.

En 2016 une exposition lui a été consacrée au Grand Palais à Paris avec la Réunion de Musées Nationaux, le Metropolitan Museeum of Art de New York et le Musée des Beaux-Arts du Canada d’Ottawa. Après Paris l’exposition est partie pour New-York puis pour Ottawa.

Le Louvre, mon Louvre - Élisabeth Louise Vigée Le Brun

En 2016 une exposition lui a été consacrée au Grand Palais à Paris avec la Réunion de Musées Nationaux, le Metropolitan Museeum of Art de New York et le Musée des Beaux-Arts du Canada d’Ottawa. Après Paris l’exposition est partie pour New-York puis pour Ottawa.

Ekaterina Skavronskaia (1761 – 1829) était l’une des dames d’honneur de Catherine II (la « Grande Catherine ») l’impératrice de toutes les Russies. Elle était la nièce et maîtresse du général Potemkine favori et amant de l’impératrice. Bon, je n’ai pas trouvé d’explication sur le fait qu’elle soit la nièce et la maitresse de Potemkine.

Le portait a été peint en 1796.

Elisabeth Vigée Le Brun écrira dans ses Mémoires : « « elle n’avait aucune instruction, et sa conversation était des plus nulles ; en dépit de tout cela, grâce à sa ravissante figure et à une douceur angélique, elle avait un charme invincible.»

Ce que l’on remarque dans ce portrait c’est la simplicité du vêtement, un châle bleu sur une légère robe blanche. Nous avons l’impression que la jeune femme reçoit quelques amies de manière informelle. Elle n’est pas coiffée sa chevelure n’est retenue que par deux rubans, des mèches s’en échappent et ses longs cheveux sont en désordre sur ses épaules. Ses bras reposent sur un épais coussin rouge posé sur une table. On aperçoit le dossier du fauteuil, mais aucun autre élément de décors, tout autour d’elle est dans l’obscurité.

Le regard de la comtesse est doux, rêveur, un peu mélancolique, avec un léger sourire. Presqu’absente.

Le Louvre, mon Louvre - Élisabeth Louise Vigée Le Brun

Elisabeth Vigée Le Brun écrira dans ses Mémoires : « « elle n’avait aucune instruction, et sa conversation était des plus nulles ; en dépit de tout cela, grâce à sa ravissante figure et à une douceur angélique, elle avait un charme invincible.»

Ce que l’on remarque dans ce portrait c’est la simplicité du vêtement, un châle bleu sur une légère robe blanche. Nous avons l’impression que la jeune femme reçoit quelques amies de manière informelle. Elle n’est pas coiffée sa chevelure n’est retenue que par deux rubans, des mèches s’en échappent et ses longs cheveux sont en désordre sur ses épaules. Ses bras reposent sur un épais coussin rouge posé sur une table. On aperçoit le dossier du fauteuil, mais aucun autre élément de décors, tout autour d’elle est dans l’obscurité.

Le regard de la comtesse est doux, rêveur, un peu mélancolique, avec un léger sourire. Presqu’absente.

« Portrait de Madame Molé-Reymond, actrice de la Comédie italienne » - Elisabeth Vigée-Le Brun - Paris France ; Musée du Louvre ; Département des Peintures, Peinture française ; Aile Sully, 2ème étage, salle 52 Elisabeth Vigée-Le Brun

« Portrait de Madame Molé-Reymond, actrice de la Comédie italienne » - Elisabeth Vigée-Le Brun - Paris France ; Musée du Louvre ; Département des Peintures, Peinture française ; Aile Sully, 2ème étage, salle 52 Elisabeth Vigée-Le Brun

« Portrait de Madame Rousseau, épouse de l’architecte Pierre Rousseau, et de sa fille » - Elisabeth Vigée-Le Brun - Paris France ; Musée du Louvre ; Département des Peintures, Peinture française ; Aile Sully, 2ème étage, salle 52 Elisabeth Vigée-Le Brun

« Portrait de Madame Rousseau, épouse de l’architecte Pierre Rousseau, et de sa fille » - Elisabeth Vigée-Le Brun - Paris France ; Musée du Louvre ; Département des Peintures, Peinture française ; Aile Sully, 2ème étage, salle 52 Elisabeth Vigée-Le Brun

« La Paix ramenant l'Abondance » - Elisabeth Vigée-Le Brun - Paris France ; Musée du Louvre ; Département des Peintures, Peinture française ; Aile Sully, 2ème étage, salle 52 Elisabeth Vigée-Le Brun

« La Paix ramenant l'Abondance » - Elisabeth Vigée-Le Brun - Paris France ; Musée du Louvre ; Département des Peintures, Peinture française ; Aile Sully, 2ème étage, salle 52 Elisabeth Vigée-Le Brun

« Portrait d’Hubert Robert, peintre » - Elisabeth Vigée-Le Brun - Paris France ; Musée du Louvre ; Département des Peintures, Peinture française ; Aile Sully, 2ème étage, salle 48 Jean-Honoré Fragonard

« Portrait d’Hubert Robert, peintre » - Elisabeth Vigée-Le Brun - Paris France ; Musée du Louvre ; Département des Peintures, Peinture française ; Aile Sully, 2ème étage, salle 48 Jean-Honoré Fragonard

Photos  © Bernard-K.Project.

Publié dans MUSEES EXPOSITIONS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article