Nouvelles des mers et des océans

Publié le par Bernard K

Vendée Globe – 3ème semaine.

Cela fait 21 jours qu’ils ont pris la mer.

Mardi 22 novembre, un nouvel abandon, Vincent Riou sur PRB a heurté un OFNI (Objet Flottant Non Identifié). L’axe de la quille a été abimé pouvant entrainer à plus ou moins long terme une avarie majeure et la perte de la quille.

Le jeudi 24 novembre Morgan Lagravière, skipper de Safran, informait son équipe à terre d’une avarie de  gouvernail probablement dû à un choc avec un OFNI.  Peu après le marin confirmait son abandon et prenait la direction de Cape Town en Afrique du Sud, où il est arrivé samedi matin.

C’est fou le nombre de choses qui flottent entre deux eaux si loin des côtes et des continents, cela peut être des arbres emportés par la mer ou les tempêtes, des objets jetés par les navires de commerce, des containers tombés à l’eau.

Tanguy de Lamotte qui avait cassé la tête de son mat est proche des Sables d'Olonne et annonce son abandon.

Aujourd’hui 27novembre à 15h00 le classement était :

En première position : Armel Le Cléac'h sur Banque Populaire

En deuxième position : Alex Thomson sur Hugo Boss à 3 miles nautiques (environ 5 kilomètres), un petit rien.

En troisième position : Sébastien Josse (Edmond de Rothschild) à 440 miles nautiques du premier, soit environ 820 kilomètres.

Mon favori Jean Le Cam se trouve en 9ème position à 1830 milles nautiques du premier soit 3380 kilomètres.

Cinq voiliers se trouvent maintenant dans l’Océan Indien.

Didac Costa, le skipper de One Planet One Océan, qui avait été victime d’une avarie peu de temps après le départ de la course se trouve à 3967 milles nautiques Armel Le Cléac'h (soit environ 7340 kilomètres), au nord de l’Ile de Sainte Hélène.

Sodebo Ultim - (battre le record du tour du monde à la voile en solitaire : 57 jours 13 heures 34 minutes 06 secondes).

Le voilier fonce à près de 30 nœuds de moyenne (55 km/h) durant des heures et des heures. Avec de fréquentes pointes à 35 nœuds (65 km/h). Thomas Coville se trouve au sud de l’Australie à la longitude du Cap Leeuwin (deuxième grande marque du parcours). Il a déjà parcouru 12630 miles marins (23360 kilomètres). Il lui en reste à peu près autant à parcourir. La température de l’eau est entre 1° et 3°, et celle ressentie de l’air environ 0°.

Trophée Jules Verne (45 jours 13 heures 42 min et 53 secondes).

Tour du monde à la voile le plus rapide réalisé en équipage, sans escale et sans assistance.

Francis Joyon et son équipage sur IdecSport Sailing qui était parti de Brest ou plus exactement d’Ouessant dimanche 20 novembre à 21h44 (je ne vous en avais pas parlé) pour sa tentative de battre le record détenu par Loïck Peyron, a décidé ce «dimanche matin 27 novembre d’interrompre sa tentative contre le record du tour du monde à la voile, le Trophée Jules Verne. Il fait demi-tour et rentre à Brest pour y attendre de nouveau une fenêtre plus favorable et plus propice à un nouveau départ. » Information donnée sur le site du Trophée Jules Verne. En effet des conditions très défavorables «Entre grains d’une violence inouïe, et des longs moments totalement déventés » a dit Francis Joyon. Le voilier avait pris beaucoup de retard en se rapprochant de l’Equateur.

Francis Joyon, et son équipage, se mettra en stand-by à Brest prêt à s’élancer pour une nouvelle tentative.

Publié dans VOILE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article