Paris – Jardin des Tuileries – FIAC Hors les Murs (2ème partie)

Publié le par Bernard K

Poursuivons notre promenade dans le jardin des Tuileries.

Il y a des œuvres qui méritent des explications sinon on peut penser à de l’escroquerie.

Tere Recarens - FAIRE L’AVENTURE, 2009-2018 ; Tissus, corde et pinces à linge ; 290 x 410 cm, 140 x 440 cm, 370 x 565
Tere Recarens - FAIRE L’AVENTURE, 2009-2018 ; Tissus, corde et pinces à linge ; 290 x 410 cm, 140 x 440 cm, 370 x 565
Tere Recarens - FAIRE L’AVENTURE, 2009-2018 ; Tissus, corde et pinces à linge ; 290 x 410 cm, 140 x 440 cm, 370 x 565

Tere Recarens - FAIRE L’AVENTURE, 2009-2018 ; Tissus, corde et pinces à linge ; 290 x 410 cm, 140 x 440 cm, 370 x 565

Voici donc ce que l’on peut lire sur le site « FIAC.com » dans la rubrique "Hors les Murs », « Jardin des Tuileries » :

« Tere Reacrens est née en 1967 à Arbúcies en Catalogne. Elle vit et travaille à Berlin. FAIRE L’AVENTURE est une installation sentimentale, politique et sociale qui consiste en trois voiles de bateau que l’artiste a réalisées en collaboration avec des tisseurs maliens. Tere Recarens a offert des morceaux de tissus découpés aux habitants de Bamako pour en faire des vêtements, qui ont ensuite étés échangés contre des tissus usagés leur appartenant. Tere Recarens a alors assemblé ces tissus avec ceux qu’elle a créés et fabriqué trois voiles pour un vieux bateau qui a navigué en Méditerranée au départ de la Catalogne. Au Jardin des Tuileries, suspendues entre deux arbres par une simple corde, les voiles sont animées par le vent et rappellent ainsi leur voyage d’origine. »

Courtesy Tere Recarens et galerie Anne Barrault

Vladimir Skoda - Sphères de ciel – Ciel de sphères (2004,2018) ; Acier inoxydable 3 élément ; 280 cm ø, 210 cm ø, 160 cm ø
Vladimir Skoda - Sphères de ciel – Ciel de sphères (2004,2018) ; Acier inoxydable 3 élément ; 280 cm ø, 210 cm ø, 160 cm ø
Vladimir Skoda - Sphères de ciel – Ciel de sphères (2004,2018) ; Acier inoxydable 3 élément ; 280 cm ø, 210 cm ø, 160 cm ø

Vladimir Skoda - Sphères de ciel – Ciel de sphères (2004,2018) ; Acier inoxydable 3 élément ; 280 cm ø, 210 cm ø, 160 cm ø

Ces trois boules en acier sont l’œuvre de Vladimir Skoda né en Tchécoslovaquie en 1942. Il vit à Paris depuis 1968.

 

 

 

 

 

Pour les deux œuvres suivantes, je me suis demandé si les artistes ne se moquaient pas un peu du spectateur…..  

La première de ces œuvres est intitulée « Acqua Felice ». Elle est due à  Mia Marfurt une artiste suisse née en 1985.

 Mia Marfurt - Acqua Felice (2018) ; Boyaux artificiels, fixations en aluminium, eau, gélatine et encre Epson
 Mia Marfurt - Acqua Felice (2018) ; Boyaux artificiels, fixations en aluminium, eau, gélatine et encre Epson

Mia Marfurt - Acqua Felice (2018) ; Boyaux artificiels, fixations en aluminium, eau, gélatine et encre Epson

Là aussi il nous faut une explication, donnée sur le site de la galerie  Allen : galerieallen.com. 

 

« Les lignes deviennent formes dans l'installation Aqua Felice, qui donne à voir plusieurs tubes d'eau colorée reposant sur le sol […] Le plastique qui donne sa forme aux tubes, issu de la production industrielle alimentaire, sert ici de contenant artificiel pour la plus grosse saucisse de toute la Suisse. Plutôt que de la remplir avec un fourrage comestible, l'artiste utilise un liquide coloré au moyen de quelques gouttes d'encre de cartouches d'impression Epson Ultrachrome. Cyan, magenta, jaune et noir : ce sont les couleurs que l'artiste choisit pour créer des traces de 20 cm de diamètre qui traversent la galerie. Des lignes imprimées, exponentiellement magnifiées, sont intégrées dans l'espace architectural de la galerie; l'exactitude et la précision de l'impression nous rappellent que nous vivons dans un monde de reproductions.»

galerieallen.com. 

Je veux bien…..

Blue Sky Circle est une œuvre de l’artiste anglais Richard Long, né en 1945. Richard Long est un artiste de Land Art.

 

Land Art : voici ce que j’ai trouvé sur Wikipédia (une fois n’est pas coutume) :

« Le land art est une tendance de l'art contemporain utilisant le cadre et les matériaux de la nature (bois, terre, pierres, sable, eau, rocher, etc.). Le plus souvent, les œuvres sont en extérieur, exposées aux éléments, et soumises à l'érosion naturelle ; ainsi, certaines œuvres ont disparu et il ne reste que leur souvenir photographique et des vidéos. »

fr.wikipedia.org/wiki/Land_art

Paris – Jardin des Tuileries – FIAC Hors les Murs  (2ème partie)
Paris – Jardin des Tuileries – FIAC Hors les Murs  (2ème partie)

Et l’explication de l’œuvre sur le site « FIAC.com » dans la rubrique "Hors les Murs », « Jardin des Tuileries » :

« La sculpture Blue Sky Circle a été présentée par Richard Long lors de son exposition monographique au Tucci Russo Studio per l’Arte Contemporanea, en 2002. Le titre de l’œuvre fait référence à la couleur vive du ciel le jour de son installation. « J’aime que chaque pierre soit différente l’une de l’autre » dit l’artiste, « de la même façon que les empreintes digitales ou les flocons de neige (ou les lieux) sont uniques, et donc qu’il n’existe pas deux cercles identiques » Clarrie Wallis, Stones, clouds, miles, Ridinghouse, 2017. 

Ether#34 / Ether#35, installé dans le Grand Bassin Rond est l’œuvre de l’artiste japonais Kohei Nawa né en 1975.

Cet artiste présente également une œuvre sous la grande pyramide du musée du Louvre « Throne » que je vous ai montré dans un article il y a quelques jours.

Kohei Nawa - Ether#34 / Ether#35 (2018) ; Aluminium et peinture ;418 x 44,5 x 44,5 cm chaque
Kohei Nawa - Ether#34 / Ether#35 (2018) ; Aluminium et peinture ;418 x 44,5 x 44,5 cm chaque
Kohei Nawa - Ether#34 / Ether#35 (2018) ; Aluminium et peinture ;418 x 44,5 x 44,5 cm chaque

Kohei Nawa - Ether#34 / Ether#35 (2018) ; Aluminium et peinture ;418 x 44,5 x 44,5 cm chaque

Kohei Nawa - Throne

Kohei Nawa - Throne

Paris – Jardin des Tuileries – FIAC Hors les Murs  (2ème partie)

Les promeneurs ne regardent pas quelque soucoupe volante survolant le Palais de l’Elysée, mais l’Arc de Triomphe du Carrousel.

Paris – Jardin des Tuileries – FIAC Hors les Murs  (2ème partie)

L’Arc de Triomphe du Carrousel voulu par Napoléon Ier a été édifié entre 1806 et 1809 pour rendre hommage à la Grande Armée.

 

Je ferais prochainement un article sur cet autre arc de triomphe.

Isabelle Cornaro - God Box (Columns) ; Acier peint, élastomère ; 274 x 66 x 66 cm chaque
Isabelle Cornaro - God Box (Columns) ; Acier peint, élastomère ; 274 x 66 x 66 cm chaque
Isabelle Cornaro - God Box (Columns) ; Acier peint, élastomère ; 274 x 66 x 66 cm chaque
Isabelle Cornaro - God Box (Columns) ; Acier peint, élastomère ; 274 x 66 x 66 cm chaque
Isabelle Cornaro - God Box (Columns) ; Acier peint, élastomère ; 274 x 66 x 66 cm chaque
Isabelle Cornaro - God Box (Columns) ; Acier peint, élastomère ; 274 x 66 x 66 cm chaque

Isabelle Cornaro - God Box (Columns) ; Acier peint, élastomère ; 274 x 66 x 66 cm chaque

Les trois colonnes installées à quelques pas de ce grand bassin rond sont une œuvre d’Isabelle Cornaro né à Paris en 1974. Sur ces trois blocs sont moulés divers objets. Une évolution du monolithe de « 2001: A Space Odyssey » de Stanley Kubrick ?

Alicja Kwade - Revolution (Gravitas) ; Acier inoxydable, pierres ; 117 x 230 x 225 cm
Alicja Kwade - Revolution (Gravitas) ; Acier inoxydable, pierres ; 117 x 230 x 225 cm

Alicja Kwade - Revolution (Gravitas) ; Acier inoxydable, pierres ; 117 x 230 x 225 cm

Ces pierres posées sur des orbites solides sont l’œuvre d’ Alicja Kwade une artiste polonaise née en 1979.

 

 

 

Enfin la dernière des sculptures avant d’arriver aux marches menant au jardin du Carrousel et sur laquelle les nombreux promeneurs portent un regard amusé. 

Ce qui fait que les gens s’arrêtent, regardent et s’étonnent est la posture de la statue, sorte d'alien.  

Ai-je l’esprit mal placé ? Les promeneurs pensent-ils comme moi ?

Henk Visch  - Du livre du matin ; Bronze ;220 x 120 x 140 cm
Henk Visch  - Du livre du matin ; Bronze ;220 x 120 x 140 cm

Henk Visch - Du livre du matin ; Bronze ;220 x 120 x 140 cm

Voici ce que dit Henk Visch est né en 1950 aux Pays-Bas sur sa sculpture « Du livre du matin »

« La sculpture d’un monde en guerre : il tombe, se relève et se retrouve au milieu d’un certain vide obscur. Les détails ne sont pas très prononcés, les pieds, la terre, le corps et le visage se dressent vers le haut. Le manque de détails rend la distance implicite, le petit visage là-haut, tel un cerf-volant japonais, lui donne un air de rêveur solitaire – malgré son entourage plein de vie –, lourd et très présent. Le présent est son habitat naturel, la couleur du matin l’enveloppe comme l’aube. Une intuition de vie guide son comportement, ou plutôt sa pensée, conscient que le drame de l’existence dans lequel il joue un rôle important, humain parmi ses égaux, peut l’écraser à tout moment. Lutte-t-il pour se sauver ? Pas forcément, il existe et le monde est en guerre. »

Henk Visch , « FIAC.com » dans la rubrique "Hors les Murs », « Jardin des Tuileries »

Photos  © Bernard-K.Project

Publié dans MUSEES EXPOSITIONS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article