La LAL et la PAL

Publié le par Bernard K

Pour ceux qui aiment lire, pour ceux qui lisent beaucoup il y a deux choses importantes : la LAL et la PAL. Deux choses totalement différentes.

La LAL : c’est la Liste à Lire. Cette liste est faite de livres dont on a lu des articles parus dans les blogs, dans des articles de journaux ou de revues ; ce sont des livres dont on a entendu parler dans les émissions littéraires (en fait à la télé il n’y en a qu’une « La Grande Librairie » de François Busnel sur la Cinq) ; ce sont les livres du moment tel le roman d’Elena Ferrante.

La LAL est une liste d’envie.

Et il y a la PAL : la Pile à Lire. Ce sont les livres que l’on a acheté, et qui ne correspondent pas toujours à la LAL. Des livres achetés sur un coup de cœur, en regardant la couverture, en lisant la 4ème de couverture ; achetés chez le libraire, dans un supermarché, chez un bouquiniste. Cette PAL vous la retrouvez dans presque tous les blogs de lectrices et lecteurs. Presque tous en parlent, en font l’énumération, la prennent en photos. Cette PAL c’est le démon de la lectrice ou du lecteur. « Voilà qui ne va pas arranger ma PAL ».

Mais si nous n’avons pas notre PAL nous sommes malheureux. Elle est là sur notre table de nuit, nous avons besoin de savoir qu’elle est là, à côté de nous.

Cette Pile à Lire cela fait très longtemps que je la pratique. Je n’en avais jamais parlé et un jour j’entends quelqu’une évoquer la pile à lire de son mari très grand lecteur. Les symptômes qu’elle décrivait étaient les mêmes que les miens, j’ai compris ce jour-là que nous devions être nombreux à avoir la même « maladie » de la lecture. Plus tard, bien plus tard les blogs me l’ont confirmé.

Les livres qui sont dans cette PAL ne seront peut-être pas lu tout de suite, dans les prochains jours, dans les prochaines semaines, mais ils sont là et c’est cela qui est important.

De temps à autre je la prends, je regarde les livres ; je lis les quatrièmes de couvertures, quatrième de couverture que j’ai déjà lu ; je lis la première page ou uniquement la première phrase. Cela peut se produire lorsque je viens d’achever un livre, à la recherche d’un nouveau à lire, mais cela peut-être comme çà, parce que j’en ai besoin.

Textes © Bernard K. Project

Publié dans LIVRES

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article