Paris – 4ème arrondissement

Publié le par Bernard K

Hôtel de Sens

L’Hôtel de Sens a été construit de 1475 à 1519 sur l’ordre de Tristan de Salazar, archevêque de Sens. En effet l’évêché de Paris dépendait de l’archevêché de Sens. C’était à cette époque l’un des plus beaux palais de Paris. Il fut ensuite peu habité par les successeurs de cet archevêque. L’Hôtel hébergea quelques mois la reine Marguerite de France, première épouse d’Henri IV. Paris deviendra archevêché en 1622. L’hôtel sera ensuite loué à des particuliers. A la Révolution il deviendra Bien National. Il eut ensuite plusieurs propriétaires et devint une entreprise de roulage, puis une blanchisserie, une fabrique de conserves alimentaires, un coupeur de poils de lièvre s’y installera, il y eu la confiturerie Saint James, et un dépôt de verrerie…

En 1911, la Ville de Paris acheta l’édifice dont l’état de délabrement était extrême. Les travaux de restauration commencés en 1929 ne s’achevèrent qu’en 1961.

En 1886 Samuel-Aimé Forney, un industriel proposa par legs  à la Ville de Paris de créer une bibliothèque destinée aux artisans. Elle était installée cœur du Faubourg Saint-Antoine, quartier artisan de Paris, en particulier réputé pour l’ébénisterie.  Les artisans de quartiers alentours  pouvaient venir y travailler et emprunter des livres et des modèles. Mais son succès fut tel que bientôt les locaux devinrent trop exiguës. En 1929, le principe du transfert de la bibliothèque à l’Hôtel de Sens fut adopté, mais le déménagement des collections commença seulement 32 ans plus tard, en 1961. L’Hôtel de Sens est donc depuis 1961 une bibliothèque municipale spécialisée de Paris dans les Beaux-arts, arts décoratifs, arts graphiques et métiers d'art.

L'hôtel est classé monuments historiques depuis 1912.

L’Hôtel de Sens est un des rares vestiges de l’architecture médiévale civile à Paris

 

(J’aime bien çà : « un coupeur de poils de lièvre » ;  j’ai cherché ce que cela pouvait être : les poils de lapins et de lièvres étaient coupés puis amalgamés pour faire du feutre, qui était ensuite découpé afin de former des chapeaux.)

 

 

 

Paris – 4ème arrondissement
Paris – 4ème arrondissement
Paris – 4ème arrondissement
Paris – 4ème arrondissement
Paris – 4ème arrondissement
Paris – 4ème arrondissement
Paris – 4ème arrondissement
Paris – 4ème arrondissement
Paris – 4ème arrondissement
Paris – 4ème arrondissement
Paris – 4ème arrondissement
Paris – 4ème arrondissement
Paris – 4ème arrondissement
Paris – 4ème arrondissement
Paris – 4ème arrondissement
Paris – 4ème arrondissement
Paris – 4ème arrondissement
Paris – 4ème arrondissement
Paris – 4ème arrondissement
Paris – 4ème arrondissement
Paris – 4ème arrondissement Paris – 4ème arrondissement

Rue du Figuier

Paris – 4ème arrondissement

La légende veut que Marguerite de Valois (la célèbre Reine Margot immortalisée par Alexandre Dumas)  fille du roi Henri II et de Catherine de Médicis,  sœur des rois François II, Charles IX et Henri III, première femme d’Henri de Navarre (futur roi de France Henri IV), qui habita quelques mois l’Hôtel de Sens, ait fait couper un figuier planté devant la porte de l’hôtel qui gênait les allées et venues de sa voiture. Cet incident aurait marqué les esprits au point d'être à l'origine du nom de la rue.

Deux figuiers sont maintenant plantés à l’angle de la rue du Figuier et de la rue du Fauconnier, devant le centre médico-social. Mais je n’ai pas trouvé de renseignements sur les figues qu’ils font, si elles sont bonnes à manger ? Enfin il paraît que ce sont des figuiers. Je n’y connais rien.

Publié dans PARIS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article