Livre : Ann Granger - Un intérêt particulier pour les morts

Publié le par Bernard K

Ce que dit l’éditeur :

Sur l’auteur :

« Ann Granger est un auteur de romans policiers et historiques très prolifique, avec plus de trente romans parus en Angleterre. Elle a rencontré un franc succès international avec sa série « Lizzie Martin », qui compte déjà quatre volumes. Un intérêt particulier pour les morts est le premier opus de cette série à paraître en France. Ann Granger a travaillé dans les ambassades britanniques de nombreux pays, dont la République tchèque, la Zambie et l’Allemagne. Elle vit désormais dans l’Oxfordshire. »

Sur le livre :

« Londres, 1864. Lizzie Martin accepte un emploi auprès d’une riche veuve dont la précédente dame de compagnie s’est enfuie avec un inconnu. Mais quand le corps de la jeune fille est retrouvé dans le chantier de la gare St Pancras, Lizzie décide de mener sa propre enquête. Elle pourra compter sur l’aide d’un ami d’enfance devenu inspecteur, Benjamin Ross, pour découvrir la vérité sur la mort de cette femme… dont le sort semble étroitement lié au sien.

« Cette auteure chevronnée connaît parfaitement la période et la restitue avec tout le charme de la morale et des manies victoriennes. »Kirkus Reviews

« Un sens aigu de l’humour à l’anglaise et une oreille douée pour les dialogues. »The Times »

 

J’avais lu un article sur ce roman policier dans un des blogs consacrés aux livres. Aimant les romans historiques et les romans policiers historiques, je l’ai donc acheté.

 

J’ai été un peu déçu par le livre. Sans être désagréable à lire. L’enquête est très classique. Très classique, la description de la ville de Londres en évolution où les taudis sont remplacés par des gares, l’Angleterre entrant dans la fameuse ère industrielle. Même le célèbre brouillard londonien arrive à point nommé. On s’attend à voir apparaître Jack l’Eventreur et Charles Dickens.

 

Vite lu, et je pense sera assez vite oublié.

 

Quant à l’évolution des personnages principaux, c’est-à-dire Lizzie Martin et Benjamin Ross, elle est facile à deviner. Et sans avoir lu les quatrièmes de couverture des romans suivants.

Je ne suis pas sûr d’acheter la suite.

 

 

Ann Granger - Un intérêt particulier pour les morts

Traduit par : Delphine Rivet

384 pages

Grands Détectives -10/18

 

 

 

Publié dans LIVRES

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article